Documents offerts à tous      

   D'où vient l'argent ?

   Consommation lucide

   Le microcrédit KIVA

   Rapport sur votre avenir

   Bons d'exemption de cadeau

   Analphabètes financiers ?

   Endettez ?

   La banque, votre adversaire

   Des revenus supplémentaires

   Épargne = pouvoir

   Le placement est un art

   Médias manipulation en France

 





DETTES ET ENDETTEMENT

Un rapport inquiétant de l'OCDE

Une étude commandée par les 30 pays membres de l’OCDE (Organisation de Coopération et Développement Économique) en 2004 fait frémir : il ne se donne aucune formation financière de base, accessible à tous pour éduquer la population à prendre responsabilité de ses finances personnelles. Les gouvernements, commanditaires de l’étude, sont de plus en plus inquiets, particulièrement de l'endettement.

Une conjonction de facteurs alarmants

La rationalisation des entreprises souvent au détriment des retraites, la performance insuffisante des régimes de retraite, le système de santé débordé, l’accroissement de la longévité… la dénatalité, tous ces faits vont dans un sens : il devient urgent de nous occuper de nos affaires financières et de nos finances personnelles !

Pas de formation financière = endettement record 

Notre système d’éducation enseigne comment devenir employé (ou travailleur autonome) pour pouvoir devenir un bon consommateur. Et cet enseignement donne de bons résultats :

Entre 1999 et 2005, l’endettement des ménages a augmenté de 150 % (1). Il représente maintenant 122 % du revenu personnel disponible (2).

Et la plupart ne savent pas quoi faire pour en sortir : 77 % des gens ont comme priorité l’allègement du fardeau des dettes, mais seulement 39 % pensent être sur la bonne voie pour sortir de l'endettement. (3)

Un analphabétisme financier chronique

Une étude pour l'Autorité des Marchés financiers (AMF) sur l'éducation financière montre que 75 % des répondants pensent que leur niveau de connaissances financières n'est pas suffisamment élevé pour lire la presse financière (4). Et cela n’est pas parce que les journaux sont écrits trop petit ! Pendant ce temps, les dettes voient grand.

Conséquence : lorsque la perte massive d'emplois des années 90 a fait réagir la classe moyenne, elle s’est mise à investir dans les marchés boursiers, soit par l’intermédiaire d’un courtier, soit directement sur Internet (courtage à escompte). Nous avons vu le désarroi d’un grand nombre quand la bulle technologique s’est dégonflée ! Leurs dettes ont alors grimpé. Première leçon de finances personnelles : « Si tu ne connais pas les bases d’un domaine, tu ne t’y engages pas sous peine de te faire lessiver. » Sans connaissances, la bourse est pire que la loterie pour votre endettement…

Les cycles économiques amènent le changement : la classe moyenne, échaudée par le milieu boursier s’est rabattue vers l’immobilier et semble en avoir profité… en consommateur plus qu’en investisseur. Résultat : construction de condos de luxe et de grosses « cabanes ». Les taux d’intérêt étaient si attrayants qu’ils encourageaient un plus gros emprunt. Et la CIBC de faire une sinistre prédiction début 2005 : si les taux d’intérêt augmentent de 2 % les faillites personnelles au Canada vont passer de 80 000/an à 250 000. Et les taux ont monté de 1,75 % depuis… Le taux d'endettement moyen est trop élevé dans nos pays.

C'est pour remédier à cet analphabétisme, à l’endettement excessif et au manque d’épargne que VIIIF Vers l’Intelligence, l’Intégrité et l’Indépendance financière à décidé de créer son programme d’éducation en finances personnelles vers l’indépendance financière, par le jeu « Riche & Conscient »


(1) Statistique Canada, enquête sur l’endettement des ménages, 2001-2005

(2) 4 décembre, 2006 -CIBC World Market Inc. – Household Credit Analysis

(3) 2 février, 2004 -CIBC World Market Inc. – Household Credit Analysis

(4) 9 décembre 2004 –  Étude de TNS Sofres effectué pour l'Autorité des Marchés financiers (AMF) sur l'éducation financière des Français.